Ça y est l’hiver est arrivé.
Un peu précipité par un ordre de confinement, certes, heureusement nous avions anticipé sans le vouloir et Celtic se trouvait déjà à Morlaix où nous pensions venir passer la fin d’année.

Pourquoi Morlaix ?

Mais oui c’est vrai ça, pourquoi Morlaix ? Plusieurs arguments en fin de compte :

En ville sans être en ville. Ici il y a tous les avantages à être en ville avec la proximité des commerces, l’accès routier et ferroviaire, .. et tout ça sans les désavantages d’une grande ville !
On aurait pu ajouter l’accès aux librairies, cinémas, bars .. mais ça c’était avant.

Dans une rivière. Ça veut dire qu’on est dans de l’eau douce, et toutes les algues ou autres éléments d’eau de mer qui seraient venus se coller à la coque cet été le supportent mal. On évite donc la prolifération de saletés durant l’hiver, et au sortir de l’hivernage c’est l’effet inverse qui se produira : les éléments d’eau douce supporteront mal l’eau de mer à leur tour !

Au fond de la vallée. Ici les coups de vents nous passent au dessus. La houle ne vient pas jusqu’ici, les bateaux ne bougent pas, bref on est en sécurité pour laisser passer les tempêtes d’hiver.

Alors bien sûr il y a quelques désavantages, comme le fait de ne pas pouvoir sortir en mer comme bon nous semble, ou l’humidité accrue qui accélère les verdissements, mais c’est un juste compromis pour nous !

Et puis, c’est super joli ici ! La preuve en image le lendemain matin de notre arrivée :


Les stages reprennent dès le mois de Mars 2021, bientôt le programme en ligne. À très vite !!

#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.